Unir pour agir


L’association les amis du monde à l’initiative de Lionel Groult en partenariat avec les relais 16/25 ans de l’agglomération rouennaise, la mission locale de Louviers /Val de Reuil/Andelle et la PAIO du pays de Bray a mis sur pied ce projet.


Celui-ci implique six jeunes sélectionnés par les partenaires, bénéficiant du dispositif TRACE (Trajectoire d’Accès à l’Emploi) et âgés de 18 à 25 ans. L’aventure a commencé en juillet 2002 et mènera ces jeunes au Sénégal en décembre 2002/janvier 2003.
Ce projet a quatre objectifs :


  1. Faire reprendre confiance aux jeunes grâce au sport. Grâce à trois entraînements hebdomadaires et un stage de deux jours toutes les six semaines, il s’agit de s’entraîner à la course à pied dans le but d’être capable de réaliser l’exploit sportif suivant : 110 km dans les cols du Haut Atlas marocain, 200km dans le désert mauritanien et enfin 100 à l’arrivée au Sénégal.
    Ce défi est très important à développer pour que les jeunes développent un mental fort et ainsi prouver qu’ils sont capables de réaliser eux aussi des exploits.

  2. Reprendre contact avec la vie active : peinture et rénovation d’une chambre froide au supermarché Cora d’Evreux, nettoyage de tags sur les hauts de Rouen et dans le centre ville, réalisation d’une fresque sur les murs de la caisse d’épargne, nettoyage de la forêt dans le pays de Bray. Ces chantiers permettent aux jeunes de se remettre au travail avec des contraintes d’horaires , de chantiers …..
    Ils organiseront aussi une soirée en partenariat avec le Rottary club du roumois. Durant celle-ci, ils auront en charge la partie repas et la tombola qui participera elle aussi au financement des actions d’entraide en Afrique.

  3. Travailler l’image de soi. Les jeunes participeront à la réalisation d’un film de 30 min retraçant le raid. Pour cela, ils devront accepter de se faire filmer, de se présenter, de s’exprimer, de communiquer… Pour cet aspect, ils seront encadrés par un professionnel de l’audiovisuel.
    Durant le raid, ils communiqueront aussi très régulièrement via internet. Ils devront établir des compte-rendu, les rédiger et les saisir sur internet. Ainsi ils tiendront des écoles et des collèges en France qui suivront leurs aventures.

  4. S’investir dans l’entraide. En Afrique, les jeunes aideront aussi les populations locales en menant des chantiers d’entraide. Il pourra s’agir de la construction du toit d’une banque de céréales à Toungen en Mauritanie, de la rénovation de la maison d’accueil pour handicapés mentaux à Saint Louis au Sénégal, l’installation d’une micro-entreprise de vélos ou l’aide à l’installation d’une bibliothèque dans une école sénégalaise. Ces chantiers seront choisis en fonction des sommes récoltées pour l’entraide et après l’étude des projets sur place en septembre par Lionel Groult.


Ainsi dans ce projet, il s’agit bien de mettre des jeunes en situation d’acteur et non de consommateur afin de développer un e dynamique, un vrai potentiel valorisant leur permettant de se remettre sur la voie de l’emploi
.

Unir pour Agir

Le projet

Le parcours
L'équipe
L'entrainement
Les chantiers d'insertion
L'entraide
La parole aux jeunes
Revue de presse
Présentations
Lionel Groult
Les amis du monde
-
Contacter Lionel
Historique
Roues libres sur l'Afrique inter génération

 

Hébergement : eurenet

Pour toute remarque sur le site : webmaster@raid-normandie-monde.com